Un torero/chasseur meurt, les véganes se marrent… c’est grave docteur ?

Ces derniers temps, c’est LE grand truc. Ca fait jubiler, danser, boire du champagne, ça combat les dépressions, ça rassemble comme un meeting de Jean-Luc Mélanchon.  On s’assoie derrière son écran et on déroule, on déroule, on déroule, jusqu’à ce qu’on tombe enfin sur LA bonne nouvelle de la journée : chasseur, torero, parfois même pêcheur, quelqu’un est… mort.

YAKEMWAKCACHOK ?
Comprenez moi bien : Je ne pleure pas et ne pleurerais jamais la disparition d’une personne menaçant régulièrement (ou même juste une fois) la vie d’autrui, humain ou non humain. Non pas par manque d’empathie, non pas parce que le karma, mais parce que je trouve qu’il n’y a rien de triste dans le fait de perdre la vie quand on allait en enlever une. C’est normal, c’est le « jeu », c’est la vie, c’est la Nature, c’est le risque, c’est comme ca. Enfin bon, vous avez compris…
Moi aussi je ressens ce fort sentiment de justice envers l’animal qui, menacé, s’est défendu, s’est fait justice et s’en est tiré. Bien sur que celui qui voulait faire du mal et tuer mérite de se prendre un retour de boomerang dans la gueule.
Mais…
Je ne supporte pas ces torrents de posts joyeux sur le web, comme si la mort de quelqu’un était une bonne nouvelle ou quelque chose de beau, comme si ça allait changer quelque chose, comme si une personne ne se résume qu’aux mauvais actes qu’elle commet et comme si le véganisme c’était rire de la mort et manquer de respect aux familles endeuillées qui, elles, n’ont rien demandé.
Youpi ce connard de chasseur/torrero est mort, un de moins. Un de moins ? Vraiment ? Parce qu’il n’y a jamais de nouveaux toreros, chasseurs ? Parce qu’il n’y a pas de parti politique, de lobby, ou simplement un tonton pour recruter de nouveaux tueurs en série ? Parce que quand on condamnait à mort les violeurs, les pédophiles, on était proche de leur extinction ( bah flute, à l’époque on n’est pas passé loin, deux-trois de plus et on en était débarrassé à jamais peut-etre?). ? Parce que chaque fois qu’on tue un terroriste, on est proche de la fin du terrorisme ? Non. La mort, ça ne change rien. Rien. Et c’est toujours moche.
Posez-vous la question : face à un chasseur/torero, seriez-vous capable de le tuer de vos propres mains ? Ne criez pas fort « OUI » sans y avoir vraiment réfléchi .Seriez-vous capable de tuer, de prendre une vie ? Pour la plupart d’entre vous, la réponse est non.
Vous savez que ça n’est pas la solution.
Et si à la mort d’un de vos proche, emporté par une maladie liée à l’ingestion quotidienne de cadavre, j’écrivais sur mon mur « Youpi un bouffon de carniste en moins » alors que vous pleurez la mort de quelqu’un que vous aimiez, que ressentiriez-vous ?
Alors, c’est ça le véganisme ? Non, je ne crois pas. Qu’une mort soit méritée, je ne le nies pas. Qu’on ressente de la joie pour l’animal qui s’en est sorti, je comprend et j’adhère.  Mais qu’’elle soit célébrée, je le déplore, profondément. Je l’ai fait aussi avant, et je regrette amèrement.
Beaucoup d’entre vous ont lu le «  Plaidoyer pour les animaux » de Mathieu Ricard. Essayez son « Plaidoyer pour l’altruisme », c’est pas mal aussi…

Et puis, c’est sans parler de l’image que ça donne de nous qui, avouons le, n’est pas déjà jolie jolie. On a bien plus à gagner en gardant notre joie pour nous et en exposant plutôt notre peine pour l’animal mort ou sévèrement blessé, et en informant sur les méfaits de la chasse, la barbarie que représente la corrida.

Noita.
De retour (et pas pour vous jouer un mauvais tour)
Publicités

20 commentaires sur « Un torero/chasseur meurt, les véganes se marrent… c’est grave docteur ? »

  1. Moi ce qui me dérange personnellement c’est qu’il faut avoir de l’empathie pour un torero ou sa famille lors du décès de celui ci alors qu’il à juste avant tuer 1000 taureaux et que la personne de sa famille les pleures mais font la fiesta. Moi je célèbre la mort d’un bourreau sans cœur et sans âme et c’est bien pour cela que je ne fais plus parti des véganes car cela va contre vos principes ce que je peu admettre mais pas comprendre. Idem pour un chasseur, n’oublions pas que ses gens la utilise le mot spectacle et sport …

    J'aime

    1. A aucun moment je ne dit qu’il faut avoir de l’empathie pour eux. Ca n’est meme pas ecrit dans l’article… Je dis meme au contraire que moi aussi je ressens de la justice.

      J'aime

      1. Cela te dérange que certaines personnes puissent exprimer de la joie à la mort de ce genre de sous humain : c’est de l’empathie, tu ne veux pas que les véganes se comportent ainsi pour éviter d’avoir encore plus de mauvaise presse, je le conçois mais de toute façon cela ne changera rien car les véganes dérangent extrémiste ou pas. J’essaie sincèrement de comprendre le sens de ton article mais je n’y parviens pas, certainement que j’ai dû perdre une grosse part de mon humanité en chemin.

        J'aime

      2. T’es ptetre trop bouffé par ta colère en ce moment ? Tu confond la joie de voir le taureau en vie et la joie de voir qqn mourir ? Jsais pas. Jessaie de comprendre aussi.

        J'aime

  2. Peut être essayer d’oublier 5 min les étiquettes veganes, vege carniste… Beaucoup de personnes se sont réjouis de la mort d’un meurtrier. Est ce que tu n’aurais pas fait la fête en apprenant qu’une victime de Marc Dutroux à réussi à le tuer en s’échappant?!

    J'aime

  3. Désolé mais il me semble que cet article est une généralisation énorme qui surfe sur la vague du « les vegans sont des extrémistes » pour chopper des vues.
    Personnellement je vois autant, voire plus de non-vegans que de vegans qui acclament la mort du torero.
    Dans tous les cas, est-ce que c’est une bonne chose? Non. Evidemment que l’attitude correcte est juste de déplorer la situation en général et de ne pas se réjouir de quoi que ce soit. Il n’y a rien de joyeux à tout ça. Mais l’erreur est humaine et il arrive à certains d’exagérer leurs émotions, et de confondre un sentiment de justice avec de la joie.

    J'aime

    1. Ce qu’il te semble ne m’importe peu 😉 Je suis choquee des propos tenus par mes confreres militants, ce billet est le billet d’une vegane mecontente des actes dautres veganes, c’est tout

      J'aime

      1. Si mon avis t’importe peu, je ne vois pas trop pourquoi tu prend la peine de lire et de répondre aux commentaires.
        Dans tous les cas, c’est un fait, il n’y a de loin pas que des vegans qui prétendent se réjouir de la mort de ce torero. Ce que tu fais remarquer est donc à faire à toute ces personnes et pas particulièrement aux vegans. Ce genre de généralisation nuit à la cause.

        J'aime

      2. Ce n’est pas l’avis qui m’importe peu, ce sont les deductions, les « on dirait que », les « il me semble ». Tu viens ici et tu decrete que je fais ci ou dis ca parce que « ca te semble ». Et ca ca magace.

        J'aime

      3. Mais les « on dirait que » et « il me semble que », c’est exactement ce que tu fais avec cet article. C’est précisément ce que je te reproche. C’est le comble, ça. Tu fais une énorme généralité et tu me fais la remarque justement d’être plus modéré.

        J'aime

  4. Perso je comprends bien pourquoi tu t’adresses aux véganes en particulier : parce que tu partages un combat commun avec eux, c’est ta lutte, ils en font partie, et tu veux les interpeller là dessus. Ca veut pas dire que tu trouves bien que les autres s’en réjouissent, ce qui est encore moins compréhensible s’ils contribuent eux-même à tuer des animaux ! Je suis aussi un peu choquée quand je vois que certains ont envie de déboucher le champagne : je ne suis pas spécialement triste mais comme tu dis, ça ne me met pas en joie non plus. Sans doute que comme tu le soulignais dans d’autres commentaires, on fusionne un peu plus ou moins consciemment la joie de l’animal potentiellement libre ou sauvé (mais c’est pas forcément le cas), et la mort qui aurait pu en être la cause. Mais comme tu dis, ça ne change rien malheureusement…

    Aimé par 1 personne

  5. Idem. Et pour les aficionados qui ont pleuré, comme étonnés, je souligne l’évidence que vs toutes semblant de ne pas savoir, la mort du,torero réelle ou imaginée la toujours possible fait partie du spectacle et parfois est attendue !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s